• Les déterminants

    Ici ma manière d'étudier les déterminants au CM2. Comme je l'ai déjà précisé, je pars toujours de ce que les élèves écrivent afin de bâtir mes leçons de grammaire. Pour étudier les déterminants, je décide de faire 3 projets d'écriture :

     1er projet d'écriture : écriture d'un petit récit  "Que de bêtises!" afin de voir ce que les élèves sont capables de faire. A l'issue de ce premier jet, nous voyons comment éviter les répétitions notament en variant les déterminants. (articles définis et indéfinis, déterminants démonstratifs)

    2ème projet d'écriture : Réinvestissement des déterminants utilisés à travers le poème de Paul Eluard "Dans Paris"

    3ème projet d'écriture : Faire le portrait de Minodo. Nous verrons ici les determinants possessifs.

     

    1er projet d'écriture : Ecriture d'un récit - Que de bêtises!!

    Pour voir comment les élèves se débrouillent en production d'écrits en ce début d'année, je décide de leur faire écrire un petit récit. Afin de les guider dans la production, je donne le titre et le début du récit.

    Que de bêtises!

    Un jour, Minodo trouve une paire de ciseaux.

    Pour ceux qui ne connaissent pas,  Minodo est le prénom de l'extra-terrestre que j'utilise en géographie ...

     

    Les élèves doivent donc écrire la suite. A la lecture des récits écrits, on peut noter deux choses :

    - la répétition du verbe couper

    - la répétition du nom Minodo

    Nous avons cherché collectivement des synonymes du verbes couper :

    Les déterminants

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Puis, nous avons cherché comment éviter les répétitions du nom Domino :

    Les déterminants

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Je leur ai ensuite donné des exercices que voici :

      exo 1

     exo2

    Les élèves ont ensuite réécrit leur premier jet d'écriture...

    A l'issue de ces exercices, je constate que les élèves ont encore du mal à varier les déterminants. Je propose donc un nouveau chantier d'écriture que voici : écrire à la manière de Paul Eluard.

     

    2ème projet d'écriture :  A la manière de Paul Eluard dans Paris ( articles définis, indéfinis et déterminant démonstratif)

    Dans Paris il y a une rue ;

    Dans cette rue il y a une maison ;

    Dans cette maison il y a un escalier ;

    Dans cet escalier il y a une chambre ;

    Dans cette chambre il y a une table ;

    Sur cette table il y a un tapis ;

    Sur ce tapis il y a une cage ;

    Dans cette cage il y a un nid ;

    Dans ce nid il y a un œuf,

    Dans cet œuf il y a un oiseau.

    L’oiseau renversa l’œuf ;

    L’œuf renversa le nid ;

    Le nid renversa la cage ;

    La cage renversa le tapis ;

    Le tapis renversa la table ;

    La table renversa la chambre ;

    La chambre renversa l’escalier ;

    L’escalier renversa la maison ;

    La maison renversa la rue ;

    La rue renversa la ville de Paris.

     

                          Paul Eluard

    Mon objectif dans l'étude des déterminants est de comprendre qu'on ne les utilise pas n'importe comment. Ce poème est un bon exemple de l'emploi des articles définis er indéfinis et du déterminant démonstratif.

    Voici ce que nous avons fait dans le cahier-outil. Dans le poème, nous avons colorié les GN ayant le même nom commun puis nous avons fait un tableau de synthèse :

    Les déterminantsLes déterminants

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le problème de ce poème, c'est qu'il n'y a que des déterminants au singulier.

    J'ai donc demander aux élèves de transposer ce poème au pluriel. C'était donc l'occasion de revoir le pluriel des noms. Ce travail est donc un exercice de grammaire. Je leur ai ensuite donné le poème transposé afin qu'ils s'auto-évaluent et de nouveau dans le cahier-outils :

    Les déterminantsLes déterminants

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et en réinvestissement, pour voir si l'emploi de ces déterminants a été compris, les élèves écrivent un poème sur le même modèle!! Voici des exemples de ce que ça donne :

    Dans l'école, il y a des classes,

    Dans ces classes, il y a des tables,

    Sur ces tables, il y a des trousses.

    Dans ces trousses, il y a des crayons

    Dans ces crayons, il y a des cartouches

    Dans ces cartouches, il y a de l'encre

    Dans cette encre, il y a des billes

    Dans ces billes, il y a des êtres humains!!!

    Les êtres humains renversèrent les billes

    Les billes renversèrent l'encre

    L'encre renvers les cartouches

    Les cartouches renversèrent les crayons

    Les crayons renversèrent les trousses

    Les trousses renversèrent les tables

    Les tables renversèrent les classe

    Les classes renversèrent l'école.

     Lola

    J'ai aussi donné des exercices à trous type récit où il fallait mettre le bon déterminant. Je ne mets pas ces exercices ici car je les ai glanés sur d'autres sites. Mais on peut en trouver facilement.

    Bien sûr, il y a d'autres déterminants comme les déterminants possessifs que j'étudierai grâce au portrait. Très prochainement!!!

     

    3ème projet d'écriture : Le portrait (à venir) - Les déterminants possessifs.

    Quand on travaille sur le portrait, c'est l'occasion de travailler les déterminants possessifs.

    Pour travailler ce point de grammaire, je décide de partir d'une production d'écrit d'élève. A la lecture de ces productions, on constate que les élèves ne commencent pas leur phrase par un GN. Ils commencent souvent toutes les phrases de leur texte par "il a".

     

    1- Travail à partir de productions d'élèves :

    Je décide donc de donner un texte dont toutes les phrases commencent par "il a":

    Domino est un drôle d'extraterrestre. Il a des cheveux bruns. Il a un nez rouge. Il a la peau verte. Il a une chemise jaune avec des points bleus. Il a également un pantalon rose. Il a des antennes connecées à Internet. Sur chaque antenne, il a une casquette dorée.

    Nous débattons. Les élèves constatent tout de suite les répétitions. Comment pourrait-on faire afin d'éviter ces répétitions? Un élèves propose des virgules.

    Il a des cheveux bruns, un nez rouge et la peau verte... Nous transposons tout le texte ainsi à l'oral.

    Une autre élève propose de commencer les phrases par un GN. Nous transposons toutes les phrases de cette manière à l'oral. Lors de la transposition orale, on demande, comment va-t-on écrire "ses"? On note ainsi quelques groupes nominaux au tableau. (groupes nominaux sur lesquels les élèves pourront s'appuyer). Les élèves font le même travail dans leur cahier à l'écrit.

    Ses cheveux sont bruns. Son nez est rouge et sa peau est verte. Sa chemise est jaunes avec des points bleus. Son pantalon est également rose. Ses antennes sont connectées à Internet. Sur chaque antenne, sa casquette est dorée.

    Il y a toutefois un problème lors de ce travail écrit. Les élèves n'orthographient pas correctement les verbes (confusion son/sont   est/et). Pour corriger ce problème, je demande donc d'entourer les GN et de souligner les verbes. Les élèves corrigent.

    2- Trace écrite dans le cahier-outils :

    Lors de la séance suivante, nous faisons la trace écrite dans le cahier-outils. Les élèves dictent les phrases.

    Il a des cheveux bruns et la peau verte  --> Ses cheveux sont bruns et sa peau est verte.

    Il a un pantalon rouge --> Son pantalon est rouge.

    mais aussi :

    Mes cheveux sont bruns et ma peau est verte. Mon pantalon est rouge

    Tes cheveux sont bruns et ta peau est verte. Ton pantalon est rouge.

    Nos cheveux sont bruns et notre peau est verte. Notre pantalon est rouge.

    Vos cheveux sont bruns et votre peau est verte. Votre pantalon est rouge.

    Leurs cheveux sont bruns et leur peau est verte.

     

    Ce sont des déterminants possessifs. On les utilise pour écrire un portrait.


  • Commentaires

    4
    Dimanche 24 Avril 2016 à 14:06

    Superbes idées ! Merci :D

    3
    ilyes
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 16:38
    2
    vali
    Samedi 11 Janvier 2014 à 21:26

    coucou, j'adore ta manière de présenter les notions aux élèves! merci pour ton partage qui me permette de rendre les apprentissages plus vivants! 

    1
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 22:40

    BRAVO!

    Excellent!

    MILLE MERCIS

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :